Rachat d'Editis par Lagardère : la Commission européenne devrait donner son feu vert mercredi 7 janvier 2004

Alors que Bruxelles a officiellement jusqu'au 13 janvier 2004 pour clore son enquête sur le dossier, la porte parole du commissaire européen à la Concurrence, Amelia Torres, a annoncé que Bruxelles devrait se prononcer demain, mercredi 7 janvier, sur la rachat d'une partie d'Editis (anciennement Vivendi Universal Publishing-VUP) par Lagardère. Le groupe Lagardère, pour conserver une partie des actifs et se plier aux règles européennes de la concurrence, a prévu de céder 60% des actifs d'Editis. Le repreneur n'a pas encore été identifié mais c'est le groupe Media-Participations (Dargaud, Lombard, Fleurus, Rustica) qui devrait emporter l'affaire pour 550 millions d'euros - sont également sur les rangs l'italien RCS Media Group, le groupe Albin Michel, ainsi que plusieurs investisseurs tels Wendel, Paribas Affaires Industriels (PAI), Eurazeo, Apax Partners ou encore Blackstone. Rappelons que début décembre 2003, le groupe Lagardère a finalement accepté d'effectuer une reprise "a minima" du premier éditeur français, et s'est engagé à conserver 40 % d'Editis en termes de chiffres d'affaires en gardant l'espagnol Anaya, Larousse, Armand Colin et Dunod-Dalloz, et en se séparant de la plate-forme de distribution d'Editis, Interforum. La vente des 60 % d'Editis doit ainsi conduire à l'émergence d'un vrai numéro 2 de l'édition, un "joueur viable sur le marché capable de faire concurrence à Hachette", selon l'exécutif européen.

Clotilde Alric



© LegalNews 2016
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici