Calcul de la rente d’accident du travail due en cas de faute inexcusable de l'employeur

La détermination du montant de la majoration de la rente d’accident du travail due en cas de faute inexcusable de l’employeur se fait à partir du salaire effectivement perçu par la victime.

Une société conteste le calcul fait par une caisse primaire d'assurance maladie du capital représentatif de la majoration des rentes versées aux droits de son salarié, décédé des suites d'une maladie professionnelle reconnue imputable à sa faute inexcusable par une décision de justice. La commission de recours amiable ayant rejetté son recours, la société saisi la juridiction de sécurité sociale.

Le 14 décembre 2018, la cour d'appel de Nancy déboute la société de son recours.

Elle forme un pourvoi, en invoquant que la majoration de la rente due en cas de faute inexcusable doit être calculée sur le salaire de référence de la rente de base en tenant compte des planchers et des plafonds de rémunération du salarié prévus par le code de la sécurité sociale. Or, les juges du fonds écartent l'application du plafond de l'article R. 434-28 du code de la sécurité sociale, dont l'application est demandée par la société.

Le 13 février 2020, la Cour de cassation rejette le pourvoi.
Elle rappelle que le salaire retenu pour le calcul de la majoration de la rente, visé par l'article L. 452-2 du code de la sécurité sociale, doit s'entendre par le salaire annuel effectivement perçu par la victime. Or, la cour d'appel a bien calculé cette majoration sur le salaire annuel de la personne décédée.

© LegalNews 2020
Abonné(e) à Legalnews ? Accédez directement à tous les compléments


Bénéficiez d'un essai gratuit à LegalNews


LegalNews , veille juridique et comptable

LegalNews vous offre une surveillance exhaustive de l’actualité juridique (presse, revues juridiques, sources officielles et institutionnelles…). Recevez votre sélection d’informations sur-mesure en fonction de votre activité pour vous concentrer sur la véritable valeur ajoutée de votre métier.

Pour bénéficier dès maintenant d’un essai gratuit et sans engagement grâce à Juridiconline, cliquez ici